Téléphone : 06 28 33 21 31 |

239 Rue St Martin 60600 Etouy

Le contenu éditorial : élément déterminant dans la conquête de nouveaux clients.
10
décembre
2015

Étant rédacteur web dans l’Oise , je vous propose une petite explication sur les rudiments de l’écriture pour le web. Écrire pour le web et comment écrire pour les moteurs de recherche tout en fidélisant vos internautes.

Rédacteur web dans l'Oise : Conseil pour écrire pour le webLe contenu textuel ou (Édition de contenu) est un élément important dans votre approche commerciale mais aussi pour l’obtention de nouveaux visiteurs / clients en provenance des moteurs de recherche. Quoi de mieux que d’avoir un très grand nombre de visiteurs / prospect sur son site Internet. Pour cela, il faut que le site soit optimisé aussi bien au niveau de sa structure que de son contenu. (Voir a ce sujet mon guide SEO pour apprendre à référencer un site Internet) Comment rendre vos pages attrayantes pour les moteurs de recherche et les internautes qui les consultent ?

Les moteurs de recherche ne savent pas encore lire mais leurs algorithmes comprennent de quoi parlent vos textes.

Cette phrase résume la philosophie de ma pensée que je vais tenter de vous expliquer. Il existe deux types de textes. Les textes écrits par un humain pour un autre humain, et les textes écrits en partie par des programmes pour profiter d’un Trafic organique. On appelle ces derniers du contenu spiner ou contenu spinning.

Je ne parlerai pas ici de ces derniers même si beaucoup de référenceurs et même des rédacteurs dans l’Oise l’utilisent pour doper leurs taux de visiteurs. D’ailleurs certains voyants pensent que Google n’a pas de lunettes 🙂

Les moteurs ne lisent pas vos textes mais il savent les interpréter.

Pour faire simple une page, un ensemble de pages sont placés dans un corpus. Quand le moteur de recherche scanne «scroll» votre contenu, il détermine dans quel corpus celui-ci doit se trouver. Un corpus est une classification de documents (traitement automatique des langues : terminologie et organisation conceptuelle) effectuée par les moteurs de recherche. Votre contenu peut être considéré comme une source d’information documentaire, ou commerciale pour ne citer que ce qui nous intéresse.

Google aime proposer à ses « clients » une granularité de résultats variés. Autrement dit, 10 résultats variés : site commercial, vidéos, contenus, images etc.. Je ne m’étendrai pas sur le sujet mais il est important de comprendre quel signal textuel vous souhaitez envoyer aux moteurs.

Pour mieux comprendre, voici une copie d’écran de la granularité :

Comment rédiger pour le web

voici une copie d’écran de la granularité

Comment rédiger pour le web

Bien rédiger pour le web, c’est avant tout rédiger pour ses internautes. Outre l’aspect journalistique et marketing, écrire pour le web, c’est suivre quelques règles.

La notion de texte visible : Un texte visible est un contenu que vous pouvez sélectionner avec votre souris. Aussi les textes sur les images, les boutons et autres ne sont pas considérés comme du texte. Même chose pour les anciens sites qui utilisent encore flash ou ceux utilisant le javascipt.

La taille du texte : On entend souvent que la taille de texte doit impérativement faire 400 mots. Si vous comprenez cette histoire de corpus, vous vous doutez que pour interpréter un contenu les moteurs de recherche ont besoin de matière. Google ne prend pas en compte dans sa lecture les parties hautes, basses, droite et gauche de votre page (header, sitebar, footer).

Je vous recommande d’écrire au moins 400 mots à condition que votre texte ne parte pas dans tous les sens. Une idée, une information, un texte.

La répétition des mots clés : Cela ne sert a rien de répéter 50 fois le mot clé dans votre contenu. Cela est même considéré comme du spam quand on abuse. De plus, les moteurs intègrent dans leur algorithme de compréhension la densité. On calcule la densité d’un mot dans un texte avec des outils, mais le travail peut se faire à la main en divisant le nombre de mots (de plus de 4 lettres) par le nombre de fois ou votre mot clé est écrit. Toutefois ne vous focalisez pas sur la densité et utilisez les synonymes plutôt que le « bourinage ». Si vous souhaitez être intégré dans le bon corpus, utilisez les termes de celui-ci.

Les différentes formes de mots pour intégrer un corpus : Outre les synonymes, j’entends par différentes formes de mots les féminins, pluriels et les mots de même racine (rédaction web, rédactions web, rédacteur internet, rédacteurs web, rédactrices Internet, rédactrice web, rédiger etc.. )

Démonstration
Dernièrement je me suis amusé à écrire un article sur un sujet précis en cherchant à me placer sur un autre mot clé. J’ai optimisé le texte dans le bon corpus sans pour autant abuser du mot clé. D’ailleurs vous pouvez constater que le mot clé ne se trouve pas en début de texte mais en fin de texte. Aujourd’hui le 12 août 2014 je suis 2ème sur le mot clé agence web Chantilly. Faites le test ..

Vous avez besoin de conseils pour rédiger vos articles, vous cherchez un rédacteur web dans l’Oise, contactez-moi pour un devis de prestation ou de formation.

Baptiste REY
  • 2135 Views
  • Leave a Comment